jeudi 19 avril 2012

New York city : jour 6


It's Brooklyn bitch ! 

C'est notre dernier jour complet dans la ville où tout est possible.

Réveil déjà nostalgique, bien qu'il nous reste une nuit et un dernier réveil avant le grand départ.

Nous avions prévu à la base, pour cette journée, de nous rentre au Woodbury Outlet shopping.

Mais au final, le soir d'avant, nous en avons discuté ensemble et avons décidé de rester profiter des dernières 24heures que pourrait nous offrir la ville. Surtout, que nous devions encore nous rendre à Manhattan dans certains magasins pour des cadeaux ou des choses que nous avions voulu acheter mais que nous n'avions pas trouvées. 

C'est ainsi que vers 10h, nous sommes parties vers la 5th avenue, un dernier tour chez Hollister et Zara.
Après ces deux magasins, il était déjà midi. Oupsiiii ! 

On s'est donc rendues au même salade bar que lors de notre premier midi et sommes parties déguster cela à Central Park. 

Puis, direction 34th street, je trouve l'achat que je voulais depuis le début de mon séjour.
Je suis la plus heureuse des licornes au monde !!!
Je peux revenir au plat pays apaisée, dès à présent.

Alors que nous sommes dans un magasin de casquettes NYC, Barbie produit une nouvelle boulette.
Après avoir trouvé la bonne taille pour une casquette adulte qu'on devait acheté, Elodie se demande si il existe la même en taille enfant. Barbie, maitrisant mieux la langue qu'Elo, part demander à la vendeuse.
" Excuse me, do you have a pet for a child?"
Pet en néerlandais voulant dire casquette, mais pet en anglais veut dire Animal de compagnie. 
Je vous laisse imaginer la tête de la vendeuse accompagnée de mes yeux écarquillés et interrogateurs.
Pourquoi, doux jésus, ma soeur lui demande-t-elle si elle a des animaux de compagnie pour les enfants?
Quand j'ai réalisé son erreur de langage, j'ai juste explosé de rire. 

Il se fait déjà tard, on a fait que du shopping et on le vaut bien ! 



On rentre manger à l'appartement, dernier apéro, dernier repas. 
En même temps, on fait les valises. On compare ce qu'on a acheté et avec quoi on est arrivées.
La pile n'est pas comparable. J'ai peur de retrouver mes comptes dès mon retour!
(Et j'avais raison d'avoir peur!)
Mais quitte à être une SDF, je serai une SDF habillée au top ! 
Si j'enfile tous ce que j'ai acheté, je serai prête à survivre contre le froid qui règne au pays. 

En faisant la valise, je customise mon look et je me pavane dans tout l'appartement.
J'essaie tout ce que j'ai acheté. 
Rideaux ouverts, les clients des transports en commun du subway, qui passent devant notre fenêtre donnant sur le pont Williamsburg, se rincent l'oeil. 
Je leur fait des coucous. Mais ils sont bien trop intimidés par mon style de dingue pour oser me répondre.
C'est dommage, on aurait pu devenir amis!


Après le délicieux repas préparé par Elodie, nous nous rendons à l'Empire State Building at night.
A nous la dernière vue de Manhattan la nuit. 



Après ce charmant moment, nous titubons dans la rue à la recherche d'un bar prêt à nous accueillir.
"Juste un verre pour le dernier soir puis on rentre".
Oui, je me rappelle avoir dit ces mots !

On rentre dans un Irish pub. Nous sommes les seules client(e)s. 
Je me commande une Corona. 



Au moment où on veut partir, Elo me fait remarquer que les 3 serveurs sont tristes
parce qu'ils voient que nous allons partir.
A ce moment là, alors qu'un des trois vient nous apporter l'addition, il nous demande:
" Do you want some shots?"
Sans hésiter et au tac au tac, ma chère soeur répond " Yes of couuurse!"

Là, on se rend compte qu'il compte pas nous les offrir dans son bar mais qu'il compte nous amener ailleurs. Et merde ! Oupsi Oups.
Nous sortons du bar, "MAIS OU VA-T-IL NOUS EMMENER?" 
Et bien, 100mètres plus loin, nous débarquons dans un autre bar.
Il passe derrière le comptoir, genre il est chez lui. Mais combien de bars a-t-il??
C'est l'homme idéal !?!
Heu... malheureusement, non. 
A part pouvoir passer derrière deux bars de la même rue, soyons honnêtes, il vaut un 3 voire un 4. 
Enfin, nous en avons discuté entre nous, certaines lui donnait un 6 car il était très gentil. 
Mais là, une autre d'entre nous a pointé le fait que 6/10 était la limite où au-delà un futur pouvait être envisageable et que donc, vu que lui était vraiment TOUT sauf envisageable, cela n'était pas possible.
Je suis donc restée sur la cote de 3 ou 4/10.
( Vous avez remarqué, je laisse anonyme qui donne quelle note)

Il nous a fait goûter de nombreux shots qu'il appelait "girly shots"! 
Bref, des shots sucrés. Un déliiiice. On en redemandait et en redemandait encore.
Au final, nous avons payé 1 shot chacune sur les nombreux bus. 
Et nous avons bien bien rigolé. 


En sortant, on a fait "heeeeep taxiii" comme dans les films.
Elodie, a fait du conducteur son meilleur ami. Elle a la papote facile avec les taximen.
Elle: " Je viens de Mons, vous connaissez Mons?" " On a le doudou à Mons"
Lui: "oui"
Elle: " Et vous monsieur, ça vous plait de vivre à NYC ?
lui: "oui"
Elle: " Moi j'aime beaucoup NYC, c'était ma première fois. Les deux soeurs derrières, elles, sont déjà venues, c'est donc leur deuxième fois"
Lui: "Oui. "

Je me suis fait pipi dessus de rire, j'ai filmé la scène, une merveille !
N'empêche, je crois que cette nuit là, il est tombé amoureux. 

Le lendemain matin, nous sommes parties vers 10h à l'aéroport. 
Avion de malade, tv à chaque siège avec jeux vidéos, films et séries à gogo et, tout cela au choix.
J'ai pas vu les heures passées.
Merci AirFrance !!
Arrivée à Paris, premier train vers Bruxelles.
We're home.
Coucou le décalage horaire dès notre retour!  

Voilà, notre séjour à New York est fini. 
La vie reprend. 
Fini les 9/10 dans le subway, retour dans le tram 3 qui traverse pomée-city pour retourner aux cours.
Coucou les 4/10 maximum. Le retour est difficile. Personne ne me demande plus sans me connaitre "Yoo my friend, what's going on?" ou me dit "Bless you" quand j'éternue en rue.
Ici, c'est chacun sa merde, chacun pour soi. 
Welcome baaack invisibilité !
(Invisibilité est mon deuxième nom en Belgique)
Et vas-y que je te marche dessus, que je te vole le siège dans le tram alors que je suis un homme âgé d'une trentaine d'année. Bah ouais parce qu'en plus d'être moches, ils sont mêmes pas sympas les hommes en Belgique.
(En fait là je vous lance un défi pour me prouver le contraire!)










Aucun commentaire: