vendredi 16 mars 2012

Vacances en plein mois de mars? Un bol de fraicheur mixé à un zeste de constatations sur la vie



Le mois de mars a déjà commencé, les cours ont repris depuis plus d'un mois, le boulot s'accumule.
Mais que fait Alexandra dans ces moments là? Et bien, elle fuit !
Le stress et la réalité quotidienne qui nous sautent aux yeux toutes les cinq minutes? Très peu pour moi

C'est donc sans aucune hésitations que bibi s'octroie une semaine au soleil loin de sa réalité. 
"Que le monde se débrouille sans moi" (je sais ça a été très difficile pour bcp d'entre vous!)


C'est donc direction le pays des pyramides que je m'envole. Et où? A El Gouna!
El Gouna c'est une des villes où je me suis le plus rendue dans ma vie. C'est simple, à cinq heures de vol, c'est un des endroits les plus magnifiques à mes yeux. Jours après jours, sa splendeur vous claque à la gueule. 
(Et oui, ce séjour ne m'a pas rendue moins vulgaire!)

Au final, ce voyage fut reposant mais vous rappelle aussi un peu qui vous êtes, ce qui importe à vos yeux et ce qui vous fait rire:

1) Tout d'abord, oui j'ai plus de succès à poil qu'habillée. Je sais pas si c'est comme ça pour toutes les filles mais c'est assez incroyable de voir à quel point nous sommes invisibles à Bruxelles en jeans et à quel point on vous prend pour miss monde dès qu'une jambe nue apparait au soleil. Mais attention, je n'ai pas croisé un kitesurfeur me disant lors d'une rencontre en mer "Ouech mamoiselle, t'es un 04?"
Non, tout échange fut civilisé, voir même romantique! Bon ok, j'exagère. 



Après cette première constatation, plusieurs questions se posent:
Les hommes sont-ils de gros cochons? Dois-je commencer à me balader à poil en cours? 

2) Pourquoi au grand pourquoi ai-je pris 9 robes, 8 shorts, 2 pantalons et 4 jupes pour un séjour de 7 jours? Quelqu'un est-il capable de m'expliquer pourquoi je fais ça? Et ce, à chaque vacances! Je pense que nous sommes plutôt nombreuses à agir de la sorte lors de l'étape "je-prépare-ma-valise-comme-une-ouf!' ! 

3) Chose que je savais déjà mais que ce séjour a renforcé et même fixé à jamais à l'aide de 9 clous et 6 marteaux dans mon cerveau: ma mère est FOLLE ! Je sais pas si c'est l'âge qui fait ça où si c'est de naissance. Crise de la quarantaine peut-être? Certaines personnes ont le pouvoir de me faire rire aux éclats sans même le vouloir. Et bien, elle, elle a ce don. Je vous passe en vitesse les passages où le serveur lui demande "Do you want some water?" et qu'elle répond en le regardant dans les yeux et avec une certitude incroyable "Belgium !". Vous visualisez ce fameux moment où des serveurs nous servent bières sur bières et une bouteille de vin (délicieuse d'ailleurs: Omar Kahggam) et où du coup, à force de trop d'alcool on sait plus trop ce qu'on fait? Et bien ma mère dans ces cas là, elle brille de mille feux. Tout en assurant qu'elle va bien, elle se sert de vin dans sa bière. Jusque là vous me direz que ça arrive à tout le monde? Sauf que nous déjeunons sur une petite maison en pilotis et que, pour réparer son erreur, elle décide de vider son verre par delà la rambarde. Déjà, ça manque de classe mais alors pour clore la bêtise, elle ne pense pas du tout qu'en-dessous de nous se trouve l'école de voile. Super, ma mère vient de vider son verre sur le moniteur sexy de la voile. Je m'enterre maintenant ou j'attends? 
Coucou toi!

4) Je veux arrêter les études et me mettre à fond à ma passion: le kitesurf. Sauf que je ne sais pas en faire et que je n'ai jamais pris de cours. Bref, mon avenir se trace là, devant moi, en face de la mer rouge: Je DOIS faire des cours. Oui, mais avec un vent aussi fort, moi, je vais m'envoler. Puis se serait tellement la honte devant tous ces moniteurs et touristes sexys? Donc je reste sur mon transat et je continuer à lire mon cours de Socio-Histoire des médias. Pour finir, je ne vais pas arrêter les études. 
Je suis pas mal douée en planche à voile, je compte donc continuer à m'améliorer cet été et je passerai au kitesurf plus tard.



5) C'est quoi toutes ces divinités masculines que j'ai croisées au buffet, qui me faisaient de l'oeil ? Waouw il est kitesurfeur en plus? C'est surement l'homme de ma vie? "Papa j'ai faim!" Et merde, je passe mon tour. Oui, ceci est un fait: 80% des hommes sexys que j'ai rencontré étaient venus avec leurs femmes et enfants. Ca se voyait qu'ils m'appelaient à l'aide. Mais bon, il se sont enterrés tout seul n'est-ce pas? Bref, comme je suis une fille bien. Je suis restée très sage. Une leçon à retenir? Que je suis une fille bien? Oui, certes, mais également que les kitesurfeurs entre 25 et 30 ans n'ont pas PEUR de s'engager et de fonder une famille! Les filles, on sait où chercher maintenant ! 

Bref, des vacances pareilles, c'est hyper reposant mais ça vous permet tout de même de bien rire si vous êtes en bonne compagnie et de réaliser certaines choses qui vous permettront d'encore avancer dans la vie. 

Gros retour à la réalité ce matin dans le métro. 
Oui, je fut la seule individu habillée en flash et avec le sourire parmi  des centaines de personnes vêtus de vestes à couleurs qui varient entre le brun et le noir (les plus originaux ont une veste bleu marine!) et qui se bousculaient pour être certain d'être à l'heure au bureau. Welcome back dans un monde où personne ne se dit bonjour, ne se sourit, ne se regarde. Bienvenue à moi dans ce monde que j'aime prénommer " Nous sommes amoureux de nos pieds!" puisqu'il semble plus intéressant de regarder le sol que de sourire à son voisin. 

Cessez donc de déprimer, dans 15 jours, c'est les vacances! (officielles cette fois!)










Aucun commentaire: