mardi 21 février 2012

La vie n'est pas une comédie romantique !


Salut mes tortues !

Vous est-il déjà arrivé de vous dire que votre réalité quotidienne était de loin incomparable avec celles qu'on retrouve dans les films? 
Moi, toujours. Et bien oui, je n'ai jamais eu un Ryan qui m'arrêtait dans la rue pour me dire:
" You just tell me what you want, and I'm gonna be that for you"


Jamais je n'ai croisé un Ryan en me promenant dans les bois pour me dire de sauter avec lui dans l'étang.
"Allé viens, allé viens, on est bieeeeen, regarde tout ce qu'on peut faire!"



Récemment, alors que j'étais dans un bar avec des amies, nous nous sommes permis de ressentir une pointe de jalousie envers tous ces acteurs qui rencontrent toujours des dizaines de personnes par le simple fait d'être accoudé au comptoir. 
"Pourquoi pas nous?"

Et bien oui les amis. Un peu comme Barney dans How I met Your Mother, j'ai senti pousser en moi une envie de relever un défi. Challenge accepted.

Nous entendons et nous disons toujours: "On ne voit ça que dans les films!"
Mais au final, rien n'est magique dans les comédies romantiques. 
La déclaration d'amour à genoux: réalisable, un baiser un soir de pluie: réalisable.
Et si tout était réalisable? 

Une semaine plus tard, nous avions rendez-vous avec Marie pour tenter de booster notre destin. Et quel succès les amis! HUM

Récemment, Marie avait commandé sushis et était tombée sur une divinité.
Nous ne risquions donc pas grand chose en se faisant livrer par la même compagnie? 
On passe le coup de téléphone, on demande qu'ils nous envoient leur livreur le plus sexy. 
Ils acceptent. Il sera là dans 45 minutes. 
Là il se passe quoi dans un film/une série? Généralement les filles qui ouvrent à la porte sont tellement sexy que le livreur passe le temps de vie qu'il lui reste à tenter de les séduire.
La chance était donc logiquement de notre côté. Pyjama sexy, retouche make-up, on est ready.
Sauf que là, nous passons devant le miroir et on se rend compte qu'on est vraiment habillées comme des prostituées. Et vu le coup de fil passé, ça ne passera pas. 

Il nous reste 10 minutes, on se rhabille normalement. Après tout, on est sexy même en col roulé nous!

Quelle va être notre approche? Je propose à Marie de descendre pour faire semblant que nous avions été chercher quelque chose dans la voiture et d'ainsi rencontrer le livreur de manière romantique: 
" Oh vous allez à cette maison là? Oui c'est pour nous, nous étions vite partie chercher cette bouteille dans la voiture, c'est trop le destin! So the destiny! Vous montez prendre un verre?"

Sauf que nous nous rendons compte que nous sommes enfermées dans l'appartement. Pas moyen de rentrer la clé dans la serrure. Pas évident quand un livreur est sensé arriver d'une minute à l'autre. On s'imagine déjà devoir lui lancer les clés du troisième étage pour qu'il puisse monter nous libérer. Et là je me dis que le destin est quand même vachement de notre côté et que on pourrait presque en faire un film. 

Oui, mais non, car nous avons malheureusement réussi à nous en sortir. Nous en restons donc au plan A.
Une fois dans la rue, nous faisons semblant de marcher vers l'appartement dès qu'une voiture passe. Je préfère taire le nombre d'allés-retours fait dans le froid durant ces précieuses minutes. Le livreur aurait du être là depuis 30minutes. "Ceci est une disparition inquiétante".
Nous décidons de rappeler, et là, nous apprenons que le livreur avait le mauvais numéro de téléphone et n'avait pas trouvé l'adresse. Chouette. MAIS malgré l'heure, il leur reste un livreur prêt à rentrer chez lui mais qui veut bien vite passer nous livrer sur son chemin du retour. 
Nous n'avions plus vraiment faim de sushis, mais faim de livreur. Donc nous acceptons.
Un livreur qui a fini son service en plus. Ca facilite la tâche du "tu montes boire un verre?"

Pourquoi la vie n'est pas comme dans un film? Car à 23h nous avons eu l'énorme chance de voir un véritable kéké des plages arriver. Il nous donne nos sushis, on lui donne l'argent, rentre chez toi garçon !
Expérience ratée mais pas en manque de barres de rires. 

Etape 2: aller boire un verre en restant au comptoir en attendant qu'un Ryan Gosling ou qu'un Zac Efron, dans le meilleur des cas, viennent nous faire la causette. Sans oublier de mentionner que pour rendre l'expérience plus que profonde il nous fallait soit commander des shots de téquilas, soit une bière à boire à la bouteille. Car oui les amis, dans les films, ils ont toujours un sacré style lorsqu'ils consomment au bar. Nous étions en voiture donc nous avons opté pour la bière en bouteille. Deux Desperados baby. De nouveau, vous l'aurez compris: Ce n'était pas Liam de 90210 le serveur. Mais plutôt un mélange entre un irlandais et un lévrier afghan. (mi-homme-mi-chien)

N'empêche que nous étions prêtes. Nous avions une véritable conversation de bar. 
Il y avait quelques dieux dans les environs. THE rencontre pouvait arriver à tout moment.
"Hey miss" et hop Alexandra chop son premier fan. "Comment tu vas, qu'est-ce que tu fous là?"
Et merde, ce n'était pas un fan mais c'était mon ami Rodoudou. 
La gène les amis, "Hey salut man, j'attend Ryan et Zac, ils vont pas tarder à arriver selon mes prémonitions". Non je ne pouvais pas dire cela. Je ne l'ai donc pas dit et j'ai feinté une soirée entre copines. Après une heure et demi, les seuls garçons qui sont venus nous parler étaient des connaissances. Pas l'ombre d'un inconnu, pas l'ombre d'un fan ayant eu des frissons dans tout le corps en rentrant dans le bar et en croisant nos regards charbonneux. (On a les yeux bleus, je sais!)

Bref, la vie n'est pas comme dans un film. Mais nous avons fait une erreur dans le parcours: 
Depuis quand l'héroïne du film boit vraiment ce qu'elle a commandé? Jamais. Dans toutes scènes de séries, tu verras l'acteur ou l'actrice commander son verre et quitter l'endroit avec celui-ci rempli sur la table. 
Et si c'était ça le secret magique? 

Challenge accepted!



Hakuna Matata les amis !









5 commentaires:

Marie a dit…

Challenged pas accepted avec moi cette fois-ci: je me sentirais incapable de laisser un verre rempli :D
Cette soirée était tellement drôle! :D Ma réputation des sushi shops du coin est sûrement terminée, et ma soeur ne voudra sûrement plus qu'on squatte dans son appart quand elle aura découvert que elle non plus, elle ne saura plus commander de sushis normalement et que on est passés près du modem afin de tweeter nos aventures... Mais qui sait, maintenant qu'on a sread the word, on aura peut-être de beaux inconnus qui viendront à notre rencontre lorsqu'on sera accoudées au bar :D En tout les cas, je veux les faire tous les comptoirs de bars avec toi parce que c'est tellement drôle et puis le serveur Liamisé doit bien existé qqpart (oui j'ai encore de l'espoir que la vie pourrait ressembler à un film :D). Anyway, si ceux qui passent par ici et lise encore mon commentaire à ce stade (quelle bla-bla-dteuse celle-là:p), sachez qu'on les aime grands, minces et assez goslinguinsés comme ça :D (yes, we are crazy stupid in love of Ryan :D).
Alexandra je te dis à tout à l'heurrrrre pour de prochaines aventures? :D <3

Fred a dit…

Et pourtant, cette histore est digne d'un film !

Vous me ferez quand même toujours rire avec vos délires haha :p

Nj a dit…

Normal que ça ne fonctionne pas... Je ne livre pas encore de pizzas!

limperfection-desirable a dit…

Marie <3 Donne ç fond dans le commentaire haha tu m'as bien fait rire!

Nj, je te laisser changer de job alors?

Nj a dit…

Ah merde c'était des sushis que vous aviez commandés haha.

Hmm, si non je peux toujours livrer des popcorns en gardant mon job... :-D