mercredi 16 novembre 2011

Twilight 4: Breaking down part 1




J'ai eu l'énorme chance de participer au marathon Twilight mardi.

Et oui? Qui c'est qui a vu le quatrième film avant tout le monde? C'est bibi !
De 17h à 2h du matin j'ai donc mangé du Edward et du Jacob. Mais je vous rassure, ce n'est pas comme manger durant 9heures un gros gateau au chocolat. Non, Edward et Jacob ne provoquent aucune indigestion, croyez-moi. 

Le marathon twilight est donc un événement qu'organise le Kinépolis de Bruxelles chaque année et permet aux fans de revoir sur grand écran les films précédents avant la découverte du dernier. 
Avec en prime, un petit sac cadeau avec dedans un poster, la bande son, 
un bracelet, du parfum et un mini-livret.

Alors après avoir revu pour peut-être la neuvième fois le premier film que je connais dès à présent par coeur, (Si quelqu'un veut tenter un battle sur les paroles du film, je suis IN) nous avons eu droit à l'épisode 2. Personnellement, c'est celui que j'aime le moins car il est déprimant. Sans oublier qu'Edward est très peu présent et que lors de son apparition après une heure et 10 de film, nous sommes toutes déçues de le découvrir torse nu. Ouuh rhabille toi Edward. 

Place à l'épisode trois. Je m'étais forcée l'année passée lorsque je l'avais découvert durant le marathon (et oui, je suis une fidèle) de ne pas le regarder une deuxième fois et de ne pas relire les livres. Et ce fut en effet une idée super chouette car je ne me souvenais plus très bien des actions qui s'y déroulaient. 
Minuit, toujours en forme et des étoiles dans les yeux prête à découvrir l'homme de ma vie.

Minuit deux, les lumières s'éteignent, les 99,9 % de filles que constitue la salle crient. Oh joie ! 
Plus aucun souvenir dans ma tête ne restaient de ma lecture du quatrième tôme il y a de ça trois ans. 
C'est donc avec grande surprise que je redécouvrait petit à petit les moments clés du film. Mais comment avais-je fait pour oublier de telles scènes? Bon je vous l'accorde, ( SPOILER !!) l'histoire du lit qui casse tellement qu'ils font l'amour sauvagement, où des bleus sur son corps, je m'en souvenais :))) !

Quatrième film donc au-delà de mes espérances voir encore mieux. Action, amour, tristesse, peur, dégoût, envie. Je ne sais pas quel sentiment n'a pas parcouru mon corps de déesse durant les 2heures de film. Je vous conseille donc de courir le voir ( tout en restant très souriants aux caisses de votre cinéma le plus proche et en n'oubliant pas de rappeler à votre caissière comme ça vous fait plaisir d'être servi par quelqu'un d'aussi serviable tout en évitant d'être lourd . Excusez-moi, défaut professionnel, oui je travaille dans un cinéma).
Bref, je vous met le trailer pour faire joli, mais évitez de le regarder. Rien de mieux que la surprise :)


Si vous aussi vous voulez créer une école où inscrire les mâles pour qu'ils apprennent à réagir et à être aussi beau qu'Edward, tappez "Ecole d'éducation Edwardienne au 7654 ! "