jeudi 20 octobre 2011

Concert de Bruno Mars





Préparez-vous à du beau gosse polyvalent comme on les aime cuz' Bruno is in the place!
(not in my place unfortunately)
Arrivée à 17h50, j'ai cru mourir de froid en attendant l'ouverture des portes à 19h.
Heureusement la saucisse de mon hot dog m'a vite réchauffé !
(Pas de mauvaises pensées, je vous en supplie, nous sommes dans un post artistique !)
Bref 19h ouverture des portes, on court pour avoir les places qu'on désire. 19h15 on est plaçé.
Pas de fosse pour nous, j'ai envie d'avoir une bonne vue sans têtes crolées ou rousses devant moi.
C'est donc assises que nous avons décidé de partager ce moment avec Bruno.
(oui, il a insisté pour que je l'appelle ainsi)



20h comme prévu, l'avant première de Skylar Grey ! Si ça c'est pas énorme d'avoir deux artistes pareils en un soir? On a eu droit à 40 minutes de ses meilleures chansons, Coming home, Love the way you lie et I need a doctor. Cette fille a une voix sublime. Tout à fait mon genre d'artiste. Et hop, en voilà une qui rentre dans mon classement de chanteuse préférée aux côtés de Kate Voegel, Adele et j'en passe. Bravo Skylar, place bien méritée.



Puis c'est au tour de Bruno. J'avais un peu peur que son spectale soit mou. Je sais c'est bête à dire mais je redoutais cela. Mais au contraire, accompagné de ses musiciens, aussi motivés que lui, c'est un grand show qu'il nous offre tout en restant assez "familial". Pas d'effets spéciaux comme Lady Gaga ou Johnny, juste lui, aussi simple que ça. Et pourtant, moi qui étais fatiguée du peu d'heures de sommeil que je m'octroie par nuit ces derniers temps, je n'ai pas eu un instant de fatigue. Tous les grands classiques y sont presque passés: Grenade, Just the way you are, The lazy song, Marry you, Nothing on you, Lighters, presque tout. Oui presque tout, car le voilà qu'il annonce la fin du spectacle et toujours pas de Talking to the moon, de Long distance ou de All she knows. DECEPTION, SUICIDE COLLECTIF. Puis viennent ces adieux. Oh non ne pars pas comme ça Bruno, nous avons encore tant de choses à vivre ensemble !! Les musiciens quittent la scène. Bah, comment vais-je survivre à des adieux pareils? Les fans hurlent, on tapent des pieds comme des enfants pourris gâtés. Come back Bruno. Es-tu déjà retourné sur Mars?
(Bon ok, la blague était nule et facile, je la préparais depuis le début donc laissez moi ce plaisir)
Il revient, nos coeurs revibrent, la musique reprend. Talking to the moon. Nous revivons. C'est bon Bruno, tu peux à présent partir en paix. Nous t'aimons.



Et puis n'oublions pas la présence de Travie MCcoy le célèbre rapeur qui accompagne Bruno sur Billionaire. Bref Trois stars internationales, j'ai envie de dire pour 41 euros, c'est bon çaaaa!



Je tiens à dire quand même que ce gars (oui, je reparle de Bruno) est vraiment dingue. Il sait tout faire. Pas étonnant quand on a eu une vie aussi longue et dure que lui. Bah oui, je n'ai pas du traverser de grandes difficultés afin de retracer le fil de sa vie. Bon, je vous avoue, j'ai d'abord pensé "mais comment a-t-il pu vivre tant d'histoires d'amour différentes pour écrire autant de textes sur des love story si différentes? Et bien figurez-vous que j'ai élucidé le mystère. Il était un soir, il était un matin, Bruno vit le jour. Dès le berceau il tomba fou amoureux de mademoiselle X. Appelons là au HASARD Alexandra. Cette fille était vraiment magnifique. Et de là naquit Just the way you are. Mais un jour, Alexandra a du partir en Erasmus et au revoir les calinous quotidiens. La distance étant insupportable, Bruno décida d'écrire Long distance. This long distance was killing him. Donc il décida de venir me rejoindre à Las vegas où il me chanta "Marry you"! Sauf que là, non quoi! Tu vas trop loin Bruno, ce n'est plus possible.  Je peux plus t'offrir ce que tu me demandes. Puis, j'ai des vues sur quelqu'un d'autres (Ryan Gossling qqchose, ça te dis? ) ! Un beau soir, Bruno débarqua à la fenêtre de mon appartement avec un Piano en me disant qu'il attraperait bien une grenade pour moi. Et quoi? T'as pas envie de te jeter sous un train aussi? Que d'émotions. Ce soir là, il se rendit compte que je ne ferais pas la même chose pour lui, nooo I wouldn't do the same yeah! Depuis cet instant, il n'y a pas une nuit qui se passe sans qu'il talk to the moon, assis là bas, tout seul en espérant que moi aussi il me viendrait à l'esprit de parler à la lune. Déprimé, il doesn't feel like doing anything depuis ! 

Quand je vous avais dit que ça vie fut longue mais simple? 
Bon je dis cela sur le ton de l'ironie mais ses textes sont vraiment malades et me touchent beaucoup.
Enorme respect !




You can count on me, like one two three!

PS: N'oubliez pas de donner votre avis ci-dessous.