dimanche 23 octobre 2011

City-trip to Porto: The third and fourth days



Troisième jour ici. On fait quoi? Et bien on continue les visites. 
Il est temps pour faire une pause dans les visites de caves à vins. On devient un peu sérieuses et on se décide d'entamer les musés. On prend le bus et après s'être de nouveau un peu perdues dans les nombreuses ruelles escarpées de la ville on trouve enfin le musé du vin. Pour être honnête, si vous n'êtes ici que pour un week-end, vous pouvez vous permettre sans hésitation de supprimer l'étape de ce musé car il est très décevant. En ayant visité les caves à vins, c'était du vu et du revu en moins concret. Heureusement, nous avions décidé de faire ces visites le week-end car les musés y sont gratuits le samedi et le dimanche. Donc on était tout de même contente de l'avoir fait. Rien que pour notre culture. Et oui, y a pas que la fête et l'alcool qui nous intéresse. 






Prochaine étape, le musé des transports en communs. Faites bien attention aux heures d'ouvertures durant le week-end pour ce musé là. Si j'ai bonne mémoire, il est ouvert de 15 à 17heure. Si vous n'êtes là que pour un week-end favorisez une balade le long du fleuve dans un vieux tramway. Cela comporte plus de charme et donne de meilleurs souvenirs.

Après cela, nous nous sommes dirigés au parc Palacio Cristal idéal pour les amoureux! Bon j'étais accompagné de ma soeur, mais parfois je me dis qu'elle vaut bien mieux que tous ces cons que j'ai pu rencontrer dans ma vie. Ce parc est super joli. Il offre une vue magnifique sur le fleuve, des paons s'y pavanent librement, des oliviers y sont plantés ainsi que toutes sortes de petits jardins romantiques. J'ai apprécié m'y balader. Nous y avons également pic-niquer. Mais si je peux vous donner un conseil, prenez votre fusil de chasse car les paons n'hésiteront pas à vous voler votre déjeuner. De vrais voyous derrière leurs belles plumes! Ah les rapaces ! Le musé du romantisme se trouve à l'intérieur de ce parc. Il permet de se balader à l'aide d'un guide dans une maison du 18è siècle. Faites le également le week-end si vous avez trop de temps libre car cela ne vaut pas plus la peine. C'est donc mieux de le faire gratuitement. 




Après cette matinée visite nous avons tenté de retrouver le centre via des dizaines de ruelles qui montent et qui descendent. Je n'ai évidement pas pu compter sur ma soeur pour qu'elle me porte sur ses épaules. Je vous jure, parfois je pourrais crever à côté de sa motivation à gravir toutes sortes de dangers ! (Oui, pour moi les montées de plus de 1 km sont des dangers ! ) 

Après quelques regards de chiens battus, j'ai pu lui faire comprendre qu'une petite bière en terrasse serait la bienvenue. Et voilà comment nous nous sommes retrouvées durant une bonne heure à se pavaner au soleil. Je revivais. (à cause du soleil, pas de la bière voyons!) 



Nous avons ensuite décidé de passer de l'autre côté de la rive afin de visiter la cave la plus connue, celle de Sandeman. 4,50 euros la visite avec dégustations de deux verres de Porto compris. Je vous conseille de passer par toutes les caves, mais celle-ci est la plus jolie, la plus impressionnante et la plus instructive. De plus, la figurine Sandeman se trouve sur un peu près tous les murs de la ville. Vous serez donc heureux de découvrir le mystère de l'homme à la cape qui vous aura accompagné durant votre voyage. 









Après cela nous sommes rentrés dessaouler à l'hôtel avant d'entamer notre soirée dans un des restaurants branchés de la ville, le Presuntaria Transmontana se trouvant toujours du côté des caves à la Villa Nova de Gaia. Faites attention, au Portugal, il faut savoir que tous les "apéritifs" servis à table sont payants. Si vous ne voulez pas payer des sommes astronomiques, il suffit de ne pas toucher aux plateaux mis sur table à votre arrivée. 

Le lendemain, nous avons simplement passé notre journée à faire les princesses en se déplaçant en taxi de l'hôtel au shopping incontournable de Porto, le Norte Shopping et en restant le soir à l'hôtel en dégustant des sushis avec un petit verre de vin tout en faisant connaissance avec des français venus en voyage d'affaires. 

Bref, la vie est belle.